Bien qu’il soit possible d’utiliser le même gobelet pour toutes les boissons, différents verres sont nécessaires pour le respect des règles de l’art. En ce sens, un service classique doit comprendre des verres spécifiques pour l’eau, le vin et le champagne. Pour vous aider à mieux les choisir, voici quelques informations utiles.

Ne pas négliger la couleur

D’un point de vue esthétique, de beaux verres de différentes couleurs présentent toujours un point positif pour la décoration. C’est notamment valable pour les verres à eau pour lesquels le dépareillé demeure toujours tendance actuellement. N’hésitez pas à représenter différentes personnalités sur votre table à travers le mixage de différents modèles colorés disponibles sur le marché. Que ce soit pour le modèle fumé, teinté ou autres, le choix ne tient qu’à vous. Pour ce faire, redirigez-vous vers le magasin le plus proche ou sur différents sites comme https://imaggo.shop/fr/. Cependant, pour vos verres à vin, utilisez de préférence un verre transparent pour une meilleure expérience lors de la dégustation. Certes, les verres teintés sont actuellement très en vogue, ils constituent une hérésie pour les œnologues. En effet, lors d’une dégustation, la robe du vin, ses nuances, sa couleur et sa transparence composent les points essentiels étudiés. En d’autres termes, un verre coloré pourrait nuire à cette expérience. Toutefois, rien ne vous empêche de faire preuve de créativité en utilisant des verres à pied originaux colorés pour servir votre vin. Il en est de même pour bien choisir vos verres à champagne.

Choisir la forme en fonction de chaque boisson

Dans cette optique, le verre à eau ne doit être utilisé que pour boire de l’eau. Toutefois, vous pouvez aussi l’utiliser pour servir vos vins d’apéro, et ce, en petite quantité. En fait, dans le cas d’un gobelet, il détient un défaut de taille pour les œnologues. En ce sens, il favorise le réchauffement du liquide par la main. Pour du vin et du champagne, les verres à pied s’imposent. Pour le vin rouge, il est conseillé d’opter pour un modèle légèrement resserré vers le haut et évasé vers le fond. À l’inverse, pour du blanc, un verre plus resserré vers le haut reste le meilleur. Cependant, vous pouvez également adopter le verre INAO en forme de tulipe, convenable à tous les types de vins. Pour le champagne, l’idéal sera de le servir dans une flûte à champagne. Haut et étroit, il conserve parfaitement les bulles et garde mieux sa fraîcheur. Toutefois, le verre à vin en forme de tulipe pourra également faire l’affaire avec sa forme allongée comme une flûte et arrondie au milieu. Cela étant, pour satisfaire votre imagination créatrice, n’hésitez pas à privilégier des verres à pied originaux très tendances actuellement.

La taille, un facteur essentiel

Pour une meilleure expérience œnologique, la taille de vos verres à vin ne doit pas être prise à la légère. En effet, elle va influer non seulement sur la libération des arômes, mais également sur l’oxygénation du vin. En ce sens, les vins rouges légers comme les Beaujolais se servent généralement dans des verres entre 40 et 45 cl. Cela permet notamment de les faire tourner et de révéler leurs arômes. Pour les blancs secs et les rosés, on utilise surtout des contenances à partir de 30 cl. À la différence, les vins blancs sucrés seront parfaits dans un verre plus petit entre 28 et 35 cl. En d’autres termes, chaque type de vin devrait avoir son propre verre pour garantir un goût plus prononcé. Pour du champagne, une plus grande contenance sera utile pour bien admirer les bulles et la mousse. En ce sens, différentes tailles existent actuellement sur le marché, que ce soit pour les verres à pied originaux ou autres. Toutefois, la moyenne se situe à environ 22,5 cl.