Le paiement des impôts est un devoir civique important. En effet, les recettes obtenues servent à éduquer les Français, à améliorer la défense de la patrie, soutenir les entreprises ou encore développer le territoire. Mais une réduction d’impôts s’avère quelques fois nécessaire. Découvrez quelques astuces pour y parvenir.

La déduction Girardin industrielle.

La loi Girardin (2003-2017) est un régime fiscal qui encourage l’investissement, mais dans des communes, départements, régions et pays spécifiques.

Il promeut plus précisément une relation entre une entité locale dans les départements et territoires d’outre-mer (DOM-TOM), souhaitant créer une certaine forme d’entreprise économique, et une entité en France possédant le financement et disposée à l’investir en échange d’avantages fiscaux. Cette procédure de défiscalisation industrielle repose sur des préceptes fondamentaux bien définis. Le dispositif Girardin accorde une déduction fiscale allant de 22 % à 38 % du montant de l’investissement étalé sur 5 ans, est plafonné à 18 000 euros.

Le dispositif est relatif aux bâtiments neufs implantés dans les DOM-TOM. L’acquéreur, pour bénéficier d’une réduction d’impôt Girardin, doit louer son appartement comme résidence principale pendant au moins 5 ans (6 ans pour la démarche intermédiaire). Il est possible d’en savoir plus sur le site www.girardin-industriel-conseils.fr. Malgré la modification de la fiscalité de l’épargne en 2018, la décision d’investir dans les territoires éloignés de l’Hexagone permet toujours de bénéficier de la défiscalisation Girardin. Il faut cependant comprendre que le montage du dossier pour bénéficier de ce dispositif apparaît souvent difficile pour les néophytes. Il est donc logique de faire appel à des opérateurs qui connaissent depuis longtemps ce type de financement afin de les guider.

Les autres moyens.

En France, il y a plusieurs façons de réduire ses impôts, si vous engagez un employé à la maison par exemple ou si vos enfants sont à la garderie. Un abattement fiscal est déduit du revenu imposable total que vous déclarez. vous pouvez prétendre également à une exonération fiscale si :

– Vous exercez une activité spécifique (si vous êtes entre autres journaliste avec une carte de presse française ou assistante maternelle diplômée).
– Vous avez des frais professionnels tels que les déplacements pour vous rendre au travail, l’équipement, les outils, les repas et d’autres dépenses liées à l’emploi. Toutefois, assurez-vous de conserver toutes vos factures, car vous pourriez en avoir besoin comme preuve.
– Vous fournissez une aide financière ou autre à votre enfant adulte ou à une personne à charge. C’est ce qu’on appelle une pension alimentaire.

Vous pouvez également jouir d’une diminution des taxes en réalisant une donation ou rénovation énergétique. Le plan d’épargne-retraite offre également des ristournes aux épargnants.

Les dispositions pour les personnes à mobilité réduite.

L’allègement fiscal existe également pour les maisons louées aux personnes âgées et handicapées.

Si vous avez adapté votre logement aux besoins des seniors ou des individus en situation de handicap, comme les toilettes et éviers spéciaux, vous pouvez profiter d’un crédit de 25 à 40 % pour un montant maximum de 20 000 €.

Mais dans tous les cas pour bénéficier d’une réduction d’impôts, le demandeur doit avoir à sa disposition des justificatifs de ses dépenses comme les factures.