La recherche d’un métier d’avenir fait partie des principales préoccupations des jeunes. En cette période difficile, il est judicieux de s’orienter vers les secteurs ayant un taux d’employabilité élevé. Sachez que le maitre nageur sauveteur est un profil très demandé sur le marché de l’emploi. L’acquisition d’un diplôme spécifique offre de nombreuses possibilités d’embauche. Justement, vous souhaitez devenir un maître nageur sauveteur ? Voici les informations essentielles à savoir sur le parcours à suivre.

Le déroulement de la formation pour devenir un maître nageur sauveteur

Pour exercer le métier de maître nageur sauveteur, il est primordial de suivre des formations spécifiques. La première étape constitue l’acquisition du Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport mention Activités Aquatiques et de la Natation. Ce diplôme est plus connu sous le sigle « bpjeps aan ». Grâce à ce précieux sésame, il est possible d’exercer les missions de surveillance et d’enseignement d’activités aquatiques dans de nombreux établissements, comme les hôtels, les piscines municipales et les centres de loisirs. Le métier de maître nageur sauveteur implique de lourdes responsabilités, surtout vis-à-vis des enfants. De ce fait, les conditions requises pour suivre la formation bpjeps aan sont particulièrement nombreuses. Les futurs participants doivent avoir plus de 18 ans, obtenir un certificat de secourisme en équipe (PSE1) et avoir une bonne condition physique attestée par le certificat médical datant de moins de 3 mois avant l’inscription. En cette période de crise sanitaire, le Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique (BNSSA) n’est pas requis à titre exceptionnel pour pouvoir s’inscrire à la formation. Sachez également qu’il existe des tests spécifiques, notamment des épreuves écrites, en amont de l’inscription.

Pour obtenir plus d’informations concernant la formation de maitre nageur sauveteur et les prérequis, n’hésitez pas à faire quelques recherches en ligne. Vous trouverez tous les renseignements essentiels à ce sujet.

Les points abordés durant la formation

Le métier de maître nageur sauveteur est très intéressant, surtout pour les personnes qui aiment le sport et les activités aquatiques. Sur le terrain, le « chef de bassin » aura plusieurs responsabilités : surveillance et sauvetage des baigneurs, sécurisation du site, organisation des cours de natation, etc.

La formation BPJEPS AAN est axée sur ces différents aspects du métier de maître nageur sauveteur. Elle comprend des cours théoriques concernant l’encadrement du public au sein de toutes structures aquatiques (piscines, toboggans sur l’eau, la mer, etc.). Durant la formation, les futurs maîtres nageurs sauveteurs apprennent également l’animation des activités aquatiques les plus prisées comme le waterpolo, l’aquabike et la natation sportive. Les cours comprennent aussi un renforcement des connaissances concernant le secourisme et le sauvetage dans les milieux aquatiques.

Le métier de maitre nageur sauveteur est avant tout un métier sur le terrain. De ce fait, la formation comprend naturellement des stages au sein des centres aquatiques en tout genre : piscines municipales, hôtels, parcs d’attractions… Cette immersion facilite grandement la mise en œuvre des connaissances apprises durant la formation théorique.

Sachez que la formation BPJEPS AAN dure environ 1 an, soit un volume de 1230 heures de cours théoriques et pratiques. Il faut noter que les maîtres nageurs sauveteurs professionnels passent régulièrement des tests dans le cadre de la validation des compétences acquises.

Les stratégies pour trouver un travail après l’obtention du diplôme de BPJEPS AAN

Grâce aux stages sur le terrain, les apprentis maîtres nageurs sauveteurs disposent déjà d’un réseau professionnel important. Grâce à cette relation, les diplômés décrochent facilement des postes dans les différents établissements publics, privés, hôteliers… D’ailleurs, les offres d’emploi sont nombreuses pour les maîtres nageurs sauveteurs débutants et chevronnés. Il est donc possible de trouver rapidement un emploi dès la fin de la formation BPJEPS AAN.

De nombreux jeunes souhaitent à la fois travailler et voyager. Le métier de maître nageur sauveteur permet de concilier les deux. En effet, durant les belles saisons, il est facile de se faire embaucher comme saisonnier dans les différents espaces de loisirs partout en France et même dans le monde entier.

Il faut noter que le salaire d’un maître nageur sauveteur varie en fonction du prestige de la structure, des responsabilités attribuées, des diplômés obtenus et surtout des années d’expérience. Pour un jeune diplômé, le revenu oscille entre le SMIC et 2 000 euros. Il est possible de négocier un bon salaire surtout dans les établissements hôteliers étoilés. De nombreux maîtres nageurs sauveteurs décident également de donner des cours particuliers (à domicile ou dans les centres de remise en forme) pour arrondir leurs fins de mois.