Depuis plusieurs années, les spécialistes du marché immobilier constatent que les sociétés civiles de placement intéressent de plus en plus les investisseurs. Pourtant, ce dispositif reste encore mal connu du grand public. Il présente pourtant de sérieux avantages dont un rendement tout à fait compétitif. Comment fonctionne alors cet investissement si particulier ?

De quoi s’agit-il précisément ?

Une société civile de placement immobilier (ou SCPI) est un placement d’épargne que l’on peut qualifier de sécurisé. Il comporte malgré tout quelques risques, rappelés à la fin de ce texte. Toutefois, le principe de fonctionnement dilue fortement le risque de perte. En effet, au lieu d’acheter de l’immobilier, vous ferez l’acquisition en réalité de parts d’une société. Cette dernière sera alors chargée de la gestion du bien. De plus, en cas de besoin, il va être ainsi plus simple pour vous de revendre vos parts plutôt que la totalité de l’immobilier ! Enfin, la société se compose de plusieurs actionnaires. Toutefois, la responsabilité de chacun d’entre eux se limite uniquement au montant de leurs apports.

On distingue quatre méthodes d’investissement en SCPI correspondant chacune à des objectifs différents. Pour des compléments de revenus, préférez ainsi acheter les parts au comptant. Si vous recherchez le meilleur rendement, préférez investir en SCPI à l’aide d’un crédit immobilier. Ceux qui désireront optimiser leurs dépenses fiscales se tourneront vers le contrat d’assurance-vie. Une solution existe également pour les personnes imposées à l’ISF (impôt sur la fortune) qui ont investi dans le cadre d’une SCPI de rendement ou d’une SCPI Pinel. Il s’agit du démembrement temporaire. Si vous souhaitez obtenir des précisions sur ces méthodes, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre conseiller financier !

Quelle est la périodicité du versement des dividendes ?

Pour bien gérer votre capital et votre trésorerie, il est également important de connaître à l’avance le rythme des versements potentiels. Quelle que soit la méthode d’investissement pour laquelle vous allez opter (en direct ou via l’assurance-vie), les versements se font tous les trimestres dans la plupart des cas. Ainsi, vous toucherez en avril les dividendes correspondants à la période d’activité allant de janvier à mars. Afin de satisfaire encore plus les investisseurs, certaines sociétés s’efforcent d’effectuer des versements chaque mois. C’est en effet plus pratique, notamment dans l’optique d’utiliser les dividendes pour rembourser, tout ou partie, des mensualités d’un crédit. D’ailleurs, ce dernier exemple correspond à une prise de risque en général puisque le montant des sommes perçues demeure variable et soumis aux variations du marché de l’immobilier.

Est-un placement à court terme ?

Et non ! Si vous souhaitez atteindre le rendement de SCPI moyen (à savoir de 5 à 6 %), il est conseillé de considérer ce placement avec une vision à long terme, à savoir un horizon compris au minimum entre huit et dix années. Cette durée va ainsi permettre d’amortir totalement les frais divers liés à votre investissement grâce au versement des revenus. De plus, sur la même période, la valeur des biens (et donc indirectement de vos parts) aura probablement augmentée. Il est important de rappeler que le capital investi n’est absolument pas garanti en cas d’erreur dans la sélection de la SCPI.

Quels sont les risques ?

Tout d’abord, ayez bien à l’esprit que le choix du ou des locataires occupant le bien reste primordial. Avant son entrée dans les lieux, il est ainsi préférable de prendre toutes les précautions quant à sa capacité à honorer le paiement des loyers. Il vous faudra également prendre en considération l’usure qu’il pourra faire subir au bien. Posséder plusieurs biens permet de diluer ce risque. Si votre capital le permet, il est même conseillé de diversifier ces placements au sein de plusieurs sociétés civiles de placement. Pour ceux dont les moyens d’investissement sont plus limités, préférez acquérir un bien pouvant accueillir plusieurs locataires.

Les dividendes issus d’un placement dans une société civile de placement immobilier demeurent incertains. Ils sont en effet soumis à plusieurs paramètres dont l’évolution du marché et la capacité de la société à bien gérer votre capital (acquisition ou revente d’un bien). Par conséquent, son choix va être déterminant. Vous pourrez tout d’abord vous intéresser au rendement octroyé. Préférez analyser cette donnée sur une longue durée. Elle doit rester de préférence stable durant cette période. Dans un second temps, cherchez à savoir le montant de sa capitalisation et la composition son actionnariat. N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un professionnel pour vous assister dans la recherche de la meilleure SCPI.