Jugée efficace pour arrêter de fumer et lutter contre le tabagisme, la cigarette électronique commence à intéresser les Français. Plus de la moitié des fumeurs réguliers manifeste leur envie d’arrêter la cigarette classique. Le passage à l’acte est cependant difficile. Un bon choix de dispositif et d’e-liquide est indispensable pour profiter d’une douce transition.

Le lexique à connaître

Le vapotage nécessite l’utilisation d’un vaporisateur ou d’une cigarette électronique. Destinée à diffuser (ou non) de la nicotine, le dispositif fonctionne avec de l’eliquide. Celui-ci contient cinq ingrédients principaux, à savoir le propylène glycol (PG), la glycérine végétale (VG), les arômes, l’eau et l’alcool. Initié en Chine, le vapotage favorise l’arrêt au tabac et réduit les répercussions chez les fumeurs adultes. Sachez que le tabagisme engendre près de 73 000 décès par an en France.

Souvent utilisés dans l’industrie alimentaire et pharmaceutique, les ingrédients de l’e-liquide sont reconnus depuis longtemps par les spécialistes de santé. Même avec quelques désavantages, la cigarette électronique possède plusieurs atouts pour arrêter la cigarette classique et réduire les risques toxicologiques. Elle est identique à certains substituts de nicotine vendus en pharmacie. Si fumer engendre des conséquences néfastes sur la santé, vapoter réduit les risques de manière significative. Des bases scientifiques britanniques estiment l’amélioration à environ 95 %.

Pour se lancer à la vape, une personne doit définir ses besoins et objectifs. La motivation est importante pour entretenir la volonté d’arrêter le tabac. La vape est-t-elle la meilleure option qui répond à votre requête ?

Le comportement et le choix du matériel

L’aspect comportemental est à considérer pour initier à la vape. Le futur vapoteur est le mieux placé pour déterminer ses attentes. Avant la prise de décision, il doit reconnaître que fumer est à la fois déprimant et stressant. Nul ne peut attendre de la cigarette électronique l’arrêt prompt au tabagisme. L’usager doit fuir à la première impression décevante tout en évitant de rejeter la faute sur le produit. Plusieurs vapoteurs témoignent de l’efficacité du mécanisme en seulement quelques mois. Pendant ce petit laps de temps, ils constatent déjà une réduction progressive de la consommation de cigarette classique. En tout cas, la transition doit être naturelle. Une cigarette en moins est déjà un effort vers le sevrage tabagique. L’objectif final est le zéro nicotine.

Utiliser le bon clearomiseur est essentiel pour bien vapoter. Le vapoteur doit choisir un dispositif adapté à ses habitudes et besoins. Plusieurs modèles sont disponibles sur le marché. Il est cependant déconseillé d’acquérir un produit qui ne permet pas le changement de l’e-liquide. Une vraie cigarette électronique pourvoit une variation des plaisirs. Répondant aux attentes du vapoteur, elle doit procurer un bon dosage de nicotine et une meilleure saveur en bouche.

Varier les goûts et sensations

Varier les plaisirs est primordial pour commencer à vapoter. Pour les connaisseurs, ce détail est capital, car il améliore l’expérience à la vape. Il touche particulièrement l’eliquide. Disponible en plusieurs saveurs (fruitées, mentholées, gourmandes…), le liquide pour cigarette électronique alimente l’e-cigarette. Il diffère selon la marque ou le fournisseur. Du point de vue DIY, le liquide pour cigarette électronique peut être réalisé au gré du vapoteur. Dans cette optique, l’utilisateur doit assurer la composition pour améliorer ses expériences de vape. Certains arômes sont si agréables que le goût de la cigarette traditionnelle pourrait vitement désintéresser le vapoteur. Essayer plusieurs saveurs est conseillé pour trouver le parfum le plus adapté à ses attentes. Cette démarche est très pratique pour mieux identifier ses goûts. Se faire conseiller par ses proches vapoteurs ou consulter des témoignages peut aussi aider l’usager en période de sevrage tabagique. Notez qu’une mauvaise de vape risque fortement de vous faire replonger dans le tabac.