Restrictions de circulation dans les villes, embouteillages ou encore raisons seulement économiques…, nombreuses sont les raisons qui poussent un nombre croissant d’individus à se déplacer en scooter. Cependant, ce moyen de transport n’est point sans risque. Afin d’être mieux couvert quand vous circulez, il est recommandé de privilégier une assurance entièrement adaptée à votre profil ainsi qu’aux spécificités de votre véhicule. Toutefois, une assurance peut représenter un certain prix dans votre budget. Heureusement, et grâce à quelques conseils pratiques, il est tout à fait possible de déceler une assurance scooter pas cher, bien adaptée à vos besoins.

Les différents critères impactant le coût d’une assurance

Sachez que le coût d’une assurance scooter change selon :

  • Votre âge : si vous êtes jeune, vous avez plus de chances de payer un peu plus cher
  • La cylindrée de votre véhicule : un modèle neuf et puissant est plus onéreux à assurer qu’un modèle d’occasion dont la puissance est limitée
  • Votre usage : le coût de l’assurance peut changer si vous circulez quotidiennement avec votre scooter ou encore plus occasionnellement. Effectivement, vous n’aurez pas la nécessite d’avoir de mêmes garanties et serez sans doute captivé par une assurance au kilomètre
  • Votre passé d’assuré : si votre permis voiture ou moto a été annulé pendant ces derniers temps, les assureurs seront alors plus réservés à vous intégrer parmi leurs clients. Certains appliqueront une surprime afin de couvrir ce qu’ils pensent considérer comme étant un plus grand aléa de vous soutenir

Les chiffres liées aux accidents (vol, accident…) a aussi énormément de conséquences sur l’assurance, les conducteurs de scooter considérés comme étant moins prudents que les motards. Le prix est aussi calculé selon les statistiques reliées à votre véhicule deux roues. Pour avoir de plus amples informations, vous pouvez visiter le site assuranceendirect.com.

Privilégiez une assurance adaptée à tous ses besoins

Actuellement, il existe deux principales catégories d’assurance scooter :

  • L’assurance tous risques
  • L’assurance au tiers

La première formule est certainement la plus onéreuse. Elle n’est pas vraiment pertinente sauf si votre scooter est neuf et dispose d’une valeur élevée. Effectivement, elle vous protègera pour toutes les incidences, et ce, que même si vous êtes responsable ou pas.

Pour un scooter d’occasion, il est préférable de choisir la formule tiers qui se présente beaucoup moins chère. Cette dernière vous permet d’assurer votre véhicule tout en bénéficiant d’une protection minimale contre les sinistres que vous risquerez de provoquer à un tiers. Si la responsabilité civile demeure une garantie obligatoire, la somme de la prime est également définie selon les garanties optionnelles choisies. Si quelques garanties sont indispensables (telle la  » garantie individuelle pilote  » qui vous compense dans un cas de dommages corporels), d’autres sont moins importantes comme la garantie incendie. Pour choisir les meilleures garanties, vous devez réévaluer de manière régulière la liste de tous vos besoins réels.

Si en plus de votre scooter, vous disposez également d’une voiture, la souscription à un contrat d’assurance auto moto vous permet de faire des économies, tout en bénéficiant de réduction pour la couverture de plusieurs véhicules auprès d’un même assureur.

Réaliser une comparaison des offres deux roues afin de payer moins cher

Dénicher l’assurance scooter 50 la moins chère demande de connaître les prix de toute la concurrence. Certaines personnes démarchent plusieurs professionnels pour acquérir plusieurs devis à la fois. C’est certes une technique efficace, mais elle est très chronographe et ne s’adapte pas à tous les profils. D’autres préfèrent faire appel à un courtier d’assurances qui prend en main toutes les démarches. Ce qui permet certainement de gagner beaucoup du temps. Le principe est plutôt simple, vous n’avez qu’à lui confier tous vos besoins, à lui apporter des informations sur vous, sur votre scooter ainsi que ses caractéristiques. L’expert vous oriente alors vers une compagnie d’assurances apte à répondre à vos attentes. Il s’agit d’une solution très avantageuse, mais payante.

Afin de gagner considérablement de l’argent et du temps, il est recommandé d’utiliser un comparateur en ligne. Un tel outil se présente rapide, simple et surtout efficace, mais également gratuit. En seulement quelques minutes, vous pouvez recevoir plusieurs devis de compagnies deux roues. Tous ces professionnels vous présenteront des offres bien adéquates à tous vos besoins, votre budget et votre profil. Une fois, vous n’avez plus qu’à les comparer minutieusement et choisir celle qui vous interpelle le plus.

D’autres conseils considérables pour payer moins cher une assurance deux roues

Jouer sur les différentes modalités de paiement

Il est recommandé de privilégier un règlement par prélèvement au lieu du chèque. En effet, ce dernier génère des frais supplémentaires pour la gestion. En outre, le paiement annuel se démontre moins onéreux qu’un paiement fractionné, cela, pour un même risque.

Avoir un comportement d’anticipation

Avoir une bonne conduite permet de réduire de manière progressive la prime d’assurance. Le mécanisme de bonus-malus permet justement de gratifier un motard pour sa bonne conduite, en minimisant sa cotisation.

Il est aussi préférable d’opter pour un scooter à faible cylindrée (50 cc), moins taxé en matière de risque. Cela vous permet non seulement de maîtriser votre conduite de façon progressive, mais cela contribue aussi à l’augmentation du niveau de votre bonus, influençant immédiatement sur votre prime.

Opter pour une assurance saisonnière

Cette formule s’adresse principalement aux motards qui n’utilisent leur moto qu’à certaines saisons de l’année, quand la météo est plus douce par exemple. Elle vous permet de suspendre les garanties roulantes pendant quelques périodes déterminées, tout en jouissant éventuellement d’une garantie incendie et vol pendant la période d’hibernation de la moto. Cela dit, la prime d’assurance est significativement moins élevée. C’est très pratique si vous ne roulez que pendant l’été.