Investir dans une assurance-vie est devenu l’un des placements les plus prisés en ce moment. Cela peut s’expliquer par les avantages que ce type d’investissement procure au souscripteur et à ses héritiers. En effet, une assurance-vie est perçue comme un moyen de placement sécurisé et fiable. Elle peut même se tenir malgré les nombreuses problématiques rencontrées dans le monde de l’investissement. De même, c’est un moyen d’investissement plus facile à gérer. Découvrez les bonnes raisons d’investir dans une assurance-vie.

Assurance-vie : un accès facile pour les investisseurs

L’assurance-vie fait partie des placements financiers faciles à accéder en raison de l’importance du nombre de personnes qui veulent se lancer dans ce domaine. L’assurance-vie, c’est aussi une fiscalité attractive. Il n’y a pas de fiscalité si vous n’effectuez pas de retraits, à l’exception des prélèvements sociaux sur les fonds euros. Quel que soit l’âge, le métier ou le statut de l’investisseur, il sera le bienvenu. Mais aussi, les conditions de souscriptions sont plus faciles à s’adapter par rapport aux autres types d’épargnes existants. Il existe une large possibilité pour souscrire à une assurance-vie même avec quelques centaines d’euros. De même, le souscripteur ne se voit pas obligé de faire un versement mensuel. Bien sûr, le contrat d’assurance-vie offre le droit pour un souscripteur de décider ou de programmer les moyens de versement qui lui convient. Cela veut donc dire qu’il lui est possible de fixer à sa guise les dates du versement selon sa disponibilité. Ou encore, le souscripteur n’est pas tenu d’une obligation de verser la somme définie même à l’arrivée de la date prévue. Les assurances-vie sont des placements très flexibles, c’est-à-dire, qu’elles ont été élaborées pour pouvoir s’adapter aux besoins de chaque souscripteur. C’est un bon moyen d’investissement pour prévoir la réalisation d’un projet futur puisque les risques de pertes sont minimes. D’ailleurs, elle peut servir d’épargne pour les charges futures comme le frais de l’université pour les enfants, une épargne de précaution, ou encore pour pouvoir s’acheter une maison. Une assurance-vie peut donc servir à de nombreuses causes et non seulement qu’au titre d’héritage. Rendez-vous sur https://www.primonial.com/pour plus d’informations.

L’assurance-vie et ses avantages fiscaux

A une certaine condition, l’assurance-vie présente de nombreux avantages en matière de fiscalité. Par exemple, il n’est pas nécessaire de payer l’impôt lorsque le souscripteur ne fait pas de retraits, sauf pour les prélèvements sociaux sur les fonds euros. L’assurance-vie présente aussi des avantages considérables en matière de succession. Vous pouvez désigner comme bénéficiaire la personne de votre choix. Aussi, lorsque vous effectuerez un rachat d’une partie à partir du contrat d’assurance-vie, vous pouvez également jouir des avantages fiscaux considérables comme l’exonération. Les taxes seront perçues sur les intérêts du rachat et celles-ci diminueront à force que la durée du contrat d’assurance-vie arrive à terme. Toutefois, il existe un seuil où une assurance-vie sera soumise au PFU ou Prélèvement Forfaitaire Unique malgré la durée du contrat. Sur ce, il est bien de savoir que les taxes sont uniquement prélevées à partir des intérêts et non au placement financier effectué. Par conséquent, le souscripteur n’aura pas à craindre de l’intégrité de ses placements financiers pour les questions fiscales. Lorsque le souscripteur de l’assurance-vie ne prévoit pas de faire un retrait tout au long du contrat, aucune imputation n’aura lieu sur son capital. Le mode de calcul du prélèvement d’impôt sur les intérêts d’un placement dépend donc de la valeur rachetée et non du montant versé par le souscripteur. Par conséquent, la souscription à une assurance-vie offre plus d’avantages fiscaux par rapport aux autres moyens d’investissement existants.

Assurance-vie est ses avantages pour la succession

L’investissement dans une assurance-vie s’avère également très bénéfique en matière de succession. Il offre une possibilité de choisir librement la personne qui pourra bénéficiera du placement après la mort du souscripteur. Ceci dit, l’héritier peut être une personne en particulier et non les enfants, les parents ou le conjoint. En matière de fiscalité, les assurances-vie offrent des avantages considérables. Mais cela dépend de la date d’ouverture du contrat d’assurance-vie et de l’âge du souscripteur au moment où il effectue ses versements. Il a été instauré qu’avant ses 70 ans, le bénéficiaire de l’assurance peut percevoir la totalité des fonds issus du contrat sans les prérogatives suivant la succession. Ceci peut aller jusqu’à 152 000 euros, taxé à 20 % et de 31,25 % lorsqu’il s’agit d’un fonds en dessus de 700 000 euros. Par contre, après ses 70 ans, le bénéficiaire jouira d’une réduction de droits de succession qui va jusqu’à 30 500 euros. Si cela dépasse ce seuil, la taxation sera calculée par rapport au barème des droits de succession. Toutes sortes d’intérêts ou surplus pendant les versements après 70 ans sont exemptés. Ce genre de placement financier présente donc un réel avantage fiscal sur la succession. Le bénéficiaire n’aura pas à s’inquiéter sur les frais et les différentes taxations qui peuvent coûter cher en matière de succession normale.

L’assurance-vie, un bon moyen d’épargne

S’investir dans une assurance-vie peut parfaitement être un meilleur moyen d’épargner avec sureté. Ce genre de placement financier aide son propriétaire à diversifier les supports pour bien gérer son patrimoine. De plus, l’assurance-vie offre une option d’épargne à long et à court terme avec plus de liberté que dans les établissements financiers. Le contrat d’assurance-vie permet à son souscripteur de disperser son capital avec une garantie totale, c’est-à-dire sans risque qu’il perd tout ou parti des fonds placés. Les assurances-vie assurent également des rendements faciles par rapport aux autres moyens d’investissement existants. D’autre part, les assurances-vie peuvent également servir à booster d’autres placements financiers si son souscripteur dispose plusieurs moyens d’investissement. Cela la particularise parmi tant d’autres investissements sur le marché. En outre, avec une assurance-vie, le souscripteur va pouvoir réaliser de grands projets pour son futur ou celui de ses héritiers. Cela dépend uniquement de la durée du contrat d’assurance-vie. Et enfin, l’un des plus importants intérêts d’investir dans une assurance-vie que dans d’autres moyens d’épargnes, c’est que vous ne serez pas tenté de retirer les fonds versés à cause des multiples avantages qu’elle offre à son souscripteur.

Possibilité d’effectuer des retraits de fonds

Le contrat d’assurance-vie offre la possibilité pour le souscripteur de retirer de l’argent quand il veut. Les fonds restent disponibles sans possibilité d’être bloqués, quelle que soit la durée du contrat. Il est même possible d’effectuer des retraits avant l’échéance, ce qui la différencie des autres moyens d’épargnes. Le seul souci pour ce type d’opération, c’est qu’elle peut avoir des effets sur les plus-values puisque ces derniers seront imposés. A cet effet, le souscripteur devra connaître les modalités de retrait avant d’en effectuer pour éviter toutes sortes de confusion. Il est aussi bien de savoir que même s’il y a eu un rachat partiel de son épargne, le contrat reste valable et ouvert. Ce qui implique que les versements seront encore possibles pour alimenter le compte. Ainsi, le souscripteur n’est pas obligé de souscrire un nouveau contrat d’assurance-vie pour pouvoir continuer à épargner. Et enfin, le titulaire peut effectuer des retraits de n’importe quel montant disponible dans son compte à tout moment. C’est d’ailleurs un avantage de plus offert par ce genre de placement financier s’avérant plutôt avantageux. De ce fait, de nombreux investisseurs préfèrent investir dans une assurance-vie que dans d’autres placements financiers sauf pour l’investissement dans l’immobilier. Toutefois, pour pouvoir bénéficier des avantages de ce type de placement, l’aide d’un professionnel dans le domaine est recommandée.