La résistance d’une e-cigarette représente un consommable indispensable. Elle sert à chauffer le liquide et à diffuser la vapeur. Cet élément procure également le throat hit ou cette sensation de picotement dans la gorge des fumeurs. Une résistance de cigarette électronique adaptée permet au fumeur d’atteindre rapidement la bonne vape. Mais comment procéder afin de sélectionner la meilleure résistance adaptée à sa cigarette électronique ?

Connaître le fonctionnement d’une résistance

La tête d’atomiseur de votre clearomiseur est constituée d’une bourre ou d’une mèche en fibre de coton, de verre ou de silice et d’un fil résistif. La résistance est mesurée en ohms. Sa valeur influe largement sur les sensations au niveau de la température de la vapeur, du volume et des saveurs. Plus de détails à voir sur www.neovapo.com.

La résistance d’une e-cigarette est dotée d’un double pôle : pôle négatif et pôle positif. Elle est généralement parcourue par un courant électrique. Dans ce cadre, son intensité est associée à la tension entre les deux bornes. La batterie de votre cigarette électronique délivre une tension maximale une fois qu’elle est chargée à 100 %. Afin de garder les mêmes sensations de vape tout au long de la journée, il convient d’accroître le voltage. Vous pouvez le régler manuellement avec une bague en bas des accessoires classiques. En ce qui concerne les mods électroniques, ils ajustent de manière automatique le voltage jusqu’à ce que la batterie soit entièrement épuisée.

Ce qu’il faut retenir à l’utilisation est ainsi la puissance. Comme le voltage, les variations de la puissance permettent de moduler la puissance du hit et la température de la vapeur. La puissance de la batterie est importante lorsque la valeur de la résistance est faible. Pour une résistance excédant 1 ohm, le niveau de réglage idéal se trouve entre 8 et 20 watts. Pour celle qui affiche une valeur inférieure à 1 ohm, le degré de réglage idéal est de 20 à 200 watts.

Quel type de résistance choisir selon le type de vape ?

Comme la plupart des vapoteurs, vous avez une certaine préférence pour la vape indirecte ou mouth to lung, vous fumez la vapeur en deux temps. Vous la retenez tout d’abord en bouche et l’aspirez ensuite vers les poumons. Afin de satisfaire pleinement vos attentes en nicotine, il vous convient de vapoter des liquides électroniques à des taux excédant les 6 mg/ml.

Si vous souhaitez opter pour une résistance de cigarettes électroniques dont la valeur se situe de 1,2 à 2,5 ohms, sachez que plus la valeur de votre résistance est importante, plus la vapeur se refroidit.

Comme plusieurs vapoteurs confirmés, vous souhaitez essayer la vape directe ou direct to lung, car vous avez tendance à aspirer la vapeur immédiatement vers les poumons. Vous adopterez des e-liquides à faible dosage en nicotine. Vous aurez dans ce cas besoin de résistances subohm d’une valeur en dessous de 1 ohm et d’un matériel très puissant.

Quelle résistance choisir pour quel matériel ?

Il s’avère essentiel de bien ajuster la valeur de sa résistance à la tension de sa batterie. Cela permet essentiellement d’atteindre le sweet spot. Lorsque le courant ne parait pas assez fort, le volume de la vapeur diffusée sera faible. En parallèle, les goûts sont fades. Si le courant parait trop intense, la résistance de votre e-cigarette peut brûler. Ce qui rend le vapotage difficile, voire impossible. Votre appareil risque de mal fonctionner. La vapeur diffusée renferme potentiellement des composants nocifs produits par la combustion de la bourre.

Si vous disposez d’une batterie traditionnelle, avec ou sans voltage réglable, optez pour les résistances de 1,5 à 2,5 ohms. La vapeur sera chaude jusqu’à 1,8 ohms. Elle sera tiède entre 1,8 ohm et 2,2 ohms. Si vous avez une box électronique, un mod ou si vous désirez fumer en inhalation directe, fixez votre choix sur les résistances de 1 à 1,8 ohms avec une puissance maximale de 15 watts.

Si vous privilégiez l’inhalation directe avec un subohm, il vous sera conseillé de miser sur les résistances de 0,5 à 1 ohm. Si vous disposez d’une box mécanique ou d’un mod, sachez que ces modèles sont destinés aux vapoteurs professionnels. En revanche, ils ne sont pas dotés d’une protection de sécurité. Pour fonctionner, il faut adopter des résistances de 0,5 à 0,8 ohm.

Quelle résistance sélectionner ?

À moins que vous soyez un véritable amateur et confectionnez vous-même vos résistances, il vous sera recommandé de vous procurer votre e-cig auprès d’un fabricant de renom. Plusieurs technologies sont, en effet, disponibles sur le commerce. Vous pouvez vous fournir de résistances à mèches longues de type T2 ou CE4. Peu coûteuses et robustes, ces résistances sont parfaites pour commencer avec un matériel particulier. Elles sont munies de mèches de coton, de verre ou de silice. Vous avez également les résistances simples BCC dotées d’une mèche courte et d’un fil simple. En outre, les résistances doubles BDC sont pourvues de deux fils résistifs. Les résistances verticales BVC sont posées dans une cheminée verticale en vue de produire une vapeur assez généreuse.