Choisir le bon matériau d’isolation : options pour une isolation de maison efficace

isolation

Publié le : 01 septembre 20236 mins de lecture

Il est essentiel d’avoir une bonne isolation thermique dans votre habitation pour limiter les déperditions thermiques, augmenter votre confort et réduire vos dépenses énergétiques. Toutefois, pour réussir cette procédure, il faut mettre en place diverses techniques et utiliser plusieurs types de matériaux isolants. Dans cet article, nous aborderons les zones à isoler et les méthodes à privilégier pour une isolation optimale de votre maison.

L’isolation thermique par l’extérieur

Cette méthode convient pour l’isolation de la toiture, des combles et des murs. Elle peut être déployée lors de la rénovation d’un ravalement de façade. · L’isolation des murs L’isolation extérieure Bas -Rhin permet d’éliminer les ponts thermiques et de faire baisser vos factures d’énergie. Vous trouverez des solutions d’amélioration énergétique sur ce site. En matière de performance thermique, les matériaux usuels comme le béton ou la pierre de taille qui garantissent la fonction porteuse présentent souvent un faible pouvoir isolant. Il faut donc leur ajouter un isolant thermique, tel que la laine de verre, le polystyrène, la laine de roche, etc. Voici quelques méthodes d’isolation par l’extérieur : ▪︎Sous enduit : L’isolant est maintenu sur la façade, puis tapissé d’une ou deux couches d’enduit.

▪︎Par bardage : L’isolant est fixé au mur à l’aide d’une ossature en bois, puis recouvert de lames de revêtement.

▪︎Sous vêture : L’isolant est comprimé entre des panneaux et des parements. L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) permet de réaliser des économies de chauffage de 10 à 20 %.

L’isolation de la toiture par l’extérieur Si vous avez aménagé vos combles, l’idéal serait d’envisager une isolation thermique par l’extérieur assurée par une entreprise ITE. Cette technique vous permettra de préserver votre surface habitable et de conserver l’apparence de vos poutres visibles. Pour sa mise en œuvre, un professionnel doit retirer la couverture existante afin d’installer des rouleaux ou des panneaux d’isolants. Cette opération est particulièrement adaptée lors de travaux de réfection de toiture. L’isolation thermique des combles perdus peut être réalisée de deux manières : en utilisant de la laine à souffler ou des panneaux de laine à dérouler. Afin de garantir un confort thermique optimal et une consommation d’énergie réduite, il est recommandé d’envisager une épaisseur importante pour augmenter la résistance thermique. De plus, il faudra poser un pare-vapeur indépendant et continu du côté chauffé de la paroi pour éviter les problèmes d’humidité. Le système de sarking utilisé dans ce type d’isolation réduit les ponts thermiques et peut s’adapter à tout type de toitures.

Nous vous recommandons : Isolation thermique : quels types d'isolants choisir ?

L’isolation thermique par l’intérieur (ITI)

L’ITI est la technique la plus pratiquée. Elle est généralement utilisée pour consolider la performance énergétique d’un bâtiment. Elle peut être réalisée sur plusieurs surfaces, au niveau des combles perdus, des combles aménagés, des murs ou des planchers bas. · Les murs Si vous souhaitez préserver l’aspect de votre maison, l’ITI offre une excellente opportunité de repenser votre décoration intérieure. Vous pourrez dire adieu à vos anciens papiers peints et accueillir des peintures chaleureuses et cocooning pour créer une ambiance agréable. La méthode consiste à recouvrir la surface à l’aide d’un complexe isolant comprenant un isolant, un pare-vapeur et un parement en plâtre directement accolé au mur. L’isolant peut être de nature minérale, synthétique, naturelle ou même un produit mince réfléchissant. Cette technique permet d’optimiser la performance thermique de votre logement. · Les planchers bas Pour assurer une isolation efficace du sol, en particulier si celui-ci n’est pas du tout isolé, nous recommandons l’isolation d’un tuyau de chauffage. Vous pouvez utiliser un isolant rigide tel que le polystyrène ou le polyuréthane. Cet isolant doit être posé sur toute la surface du plancher ou en dessous du sol si celui-ci se trouve au-dessus d’un espace accessible tel qu’un sous-sol, une cave ou un vide sanitaire accessible. · Les combles aménagés Pour l’isolation des combles aménagés par l’intérieur, le spécialiste installe des panneaux durs et semi-rigides. La méthode peut également être réalisée en utilisant simplement une couche de laine isolante entre les chevrons ou par une double couche sous les rampants.

Nous vous recommandons : Quelle sous-couche utiliser pour son parquet ?

L’isolation intégrée

Cette technique encore appelée isolation répartie (ITR) consiste à intégrer directement l’isolant dans l’opacité des murs, ce qui la rend réalisable uniquement dans le cadre des nouvelles constructions ou des travaux de rénovation majeurs, tels que l’extension de votre maison. L’isolant est incorporé lors de la construction du mur en utilisant des dispositifs tels des briques multi-alvéolaires ou des fragments de panneaux en béton cellulaire. L’intégration de l’isolation permet de gagner du temps, ce qui se traduit par des réductions sur les coûts de main-d’œuvre. Elle élimine également la nécessité de doubler les murs et contribue à réaliser des économies de matières isolantes. De plus, c’est une solution durable qui ne nécessite aucun entretien. Enfin, elle sert à chauffer votre maison en hiver et à la rafraîchir en été. Pour apporter un confort maximal à votre habitat, consultez les services de ce site. Des techniciens sont disponibles pour vous accompagner dans votre projet.

Plan du site