En adoptant ces bonnes habitudes quotidiennes, vous pouvez empêcher le temps qui passe de faire (trop) de dégâts.

1. Penser positivement

Outre l’exercice physique et la nutrition, une attitude positive peut également vous aider à bien vieillir.

En d’autres termes, vous êtes ce que vous pensez être, confirme une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association, où il a été constaté que les personnes âgées qui considèrent l’âge comme un moyen de devenir plus sages et d’avoir une plus grande satisfaction générale ont plus de 40 fois plus de chances de se remettre d’un handicap que celles qui considèrent la vieillesse comme synonyme d’incapacité ou d’inutilité.

2. Bien manger

L’alimentation joue un rôle clé dans la façon dont le corps vieillit, c’est pourquoi elle doit être équilibrée, avec beaucoup de fruits, de légumes, de céréales complètes et de protéines maigres, et équilibrée, c’est-à-dire sans excès dangereux qui peuvent provoquer des problèmes cardiovasculaires et le diabète de type 2.

Un exemple sain est sans aucun doute représenté par le régime méditerranéen qui, comme l’explique une recherche publiée dans les Annals of Internal Medicine, aide à mieux vieillir, en tenant à distance les crises cardiaques, les attaques et les décès prématurés.

De plus, les aliments riches en acides gras oméga-3 aident la peau à produire les huiles essentielles dont elle a besoin pour se protéger et paraître ainsi plus jeune.

En revanche, les aliments sucrés et les graisses peuvent accélérer le processus de vieillissement.

Il vaut donc mieux éviter les chips, les sodas et le pain blanc et préférer les céréales complètes et les édulcorants naturels.

3. Faire de l’exercice physique

Rester actif est essentiel pour bien vieillir, car au fil des années, la masse musculaire diminue rapidement.

En moyenne, les femmes perdent 23 % de leurs muscles entre 30 et 70 ans, c’est pourquoi l’exercice physique, et en particulier l’exercice basé sur l’endurance, peut augmenter la masse et la force musculaires même jusqu’à 90 ans.

Comme l’a révélé une étude publiée dans la revue Frontiers in Aging Neuroscience, rester en forme a également des conséquences positives sur le cerveau, car l’exercice renforce l’hippocampe, la zone du cerveau associée à l’apprentissage, réduisant ainsi les pertes de mémoire dues à l’âge.

4. Être « social »

Les amis et la famille peuvent vous aider à vivre plus longtemps.

Des recherches publiées dans la revue PLoS Medicine ont montré la corrélation entre les relations interpersonnelles et le risque de mortalité, soulignant que les personnes qui ont des interactions sociales fortes ont 50 % plus de chances de vivre plus longtemps que celles qui ont moins de liens.

5. Protégez-vous du soleil

Même si les rayons UV activent la production de vitamine D, essentielle à la santé des os, cela ne signifie pas que vous devez vous y exposer imprudemment et sans écran solaire, car en plus des rides, cela augmente votre risque de cancer.

En fait, la plupart des gens reçoivent la bonne quantité de vitamine D, mais ceux qui pensent être carencés peuvent essayer de se supplémenter avec du saumon ou des œufs.

6. Le sommeil

Le soi-disant « sommeil de la beauté » a une validité scientifique, car pendant le repos, le corps libère une hormone qui aide à restaurer le collagène et l’élastine, des composants essentiels pour une peau jeune et saine.

C’est pourquoi la National Sleep Foundation américaine recommande de dormir entre 7 et 9 heures par nuit.

De plus, certaines études ont montré une corrélation entre l’insomnie et un risque accru d’obésité, de maladies cardiaques et de diabète, tandis que d’autres ont mis en évidence un lien entre le manque chronique de sommeil et une accélération du processus de vieillissement du cerveau.