Avant de poser un parquet flottant stratifié ou contrecollé, il faudra d’abord mettre en place une sous-couche. Cette étape est essentielle car elle assure un confort acoustique et surtout thermique. Aussi, la bonne tenue du revêtement sera gardée au fil des années. Quelques irrégularités du support pourront aussi être compensés en présence d’une sous-couche. Des remontés d’humidité pourront alors être évités et le parquet sera protégé. Les performances des sous-couches ne sont pas les mêmes en fonction de leur matériau de conception. Le choix de la sous-couche devra dépendra alors de certains critères. Elle devra répondre au mieux à vos besoins.

Pourquoi utiliser une sous-couche pour son parquet ?

Une sous-couche est installée entre le nouveau revêtement et le sol pour le cas d’un parquet. La jonction entre les deux sera alors optimale. Elle fera office de support pour le nouveau revêtement et permet d’avoir une meilleure isolation phonique, acoustique et thermique. La chaleur ne pourra pas s’évaporer en présence de ce dispositif. Les bruits d’impact et de choc pourront aussi être réduites en présence d’une sous-couche. Pour les maisons ou appartements à étages, les bruits aériens peuvent aussi être limités. Elle permet aussi de se protéger contre les remontées d’humidité. Le parquet sera isolé grâce à un film pare-vapeur se trouvant en dessous la sous-couche. Ce film permettra d’empêcher l’humidité de remonter. En général, le film est conçu avec du polyane. Le parquet pourra être protégé de manière optimale car l’humidité au niveau du béton sera maintenue par le film. Vous bénéficierez d’un sol régulier après avoir posé une sous-couche. Le parquet ou le stratifié pourront alors être posé plus facilement car les irrégularités seront réduites de 0 à 4 mm. Le stratifié ou le parquet doivent être posés sur un sol régulier. Si la sous-couche ne résoudra pas les problèmes d’irrégularités, vous pouvez toujours recourir à un ragréage du sol. Vous pouvez trouver facilement une sous-couche parquet auprès des magasins spécialisés.

Quel type de sous-couche choisir pour son parquet ?

Quatre types de sous-couche existent : les sous-couches en polyéthylène, en fibre de bois, en liège et en polystyrène extrudé. Chacune de ces sous-couches possède ses propres caractéristiques. Avant de choisir le type de sous-couche, il vous faudra alors déterminer d’abord vos besoins. Celles en polystyrène extrudé résistent beaucoup à l’humidité et aux chocs. Par contre, elles résistent moins aux flammes. Elles sont disponibles sous forme de dalles ou de rouleaux avec une épaisseur variable, utilisées en général lors des rénovations. Les sous-couches en liège sont plus écologique et plus performantes en termes d’isolation. Par contre, elles corrigent moins les irrégularités. Les sous-couches en fibre de bois sont très performantes niveau isolation thermique. Elles peuvent aussi bien absorber le bruit. Ces matériaux peuvent résister mieux à l’humidité et peuvent corriger des irrégularités allant jusqu’à 3 mm. Mais le principal avantage de ces sous-couches concerne le côté écologique. En ce qui concerne les sous-couches en mousse polyéthylène, elles peuvent résister à la chaleur. Ce sont les types de sous-couches les moins chers sur le marché.

Le choix du sous-couche en fonction du type de pose

Avant de poser une sous-couche, Il est parfois nécessaire de poser un pare-vapeur en fonction du type de pose. Sur le marché, vous pourrez trouver une sous-couche disposant déjà d’un pare-vapeur. Pour le cas d’un parquet flottant, qu’il soit stratifié ou massif, vous aurez le choix entre les différents types de sous-couches qui sont tous compatibles. Par contre, vous aurez besoin d’installer un pare-vapeur avec. Avant de choisir la sous-couche, vous devez alors vérifier si les caractéristiques de cette dernière correspondent bien à vos besoins et à vos attentes.