Tampons, serviettes jetables, … ces produits ont été longtemps utilisé par des milliers de femmes tous les mois lors des cycles menstruels. Ces derniers temps, plusieurs femmes se rendent compte que ces protections hygiéniques présentent certains risques. En plus, elles ne respectent pas l’environnement et se transforment en déchets non recyclables et polluants . La culotte menstruelle est une meilleure alternative. En optant pour cette solution, découvrez les conseils pour assurer un bon lavage.

Le prélavage de la culotte menstruelle.

Se tourner vers la culotte menstruelle est un choix à adopter. Il s’agit d’un produit réutilisable pouvant vous servir plus longtemps. Pour ce faire, il ne faut pas négliger son entretien et son lavage comme il le faut. Le lavage de culotte menstruelle n’est pas chose difficile. Une fois que vous l’ayez reçue, le prélavage est nécessaire. Comme pour toute autre chose, laver avant la première utilisation est nécessaire. Votre culotte est  neuve, elle doit être lavée comme tout pièce de lingerie même si elle paraît propre. Le prélavage est à effectuer non seulement au moment que vous ayez reçu votre culotte pour la première fois, mais également après chaque utilisation. Dans ce cas, il suffit de la tremper dans de l’eau tiède durant quelques temps en pressant et en frottant jusqu’à ce que l’eau devienne plus claire. Il est conseillé de ne pas utiliser de l’eau chaude. La chaleur de l’eau a tendance à cuire le sang sur le textile, ce qui rend le nettoyage plus difficile. Il est possible de laver sa culotte menstruelle à la main ou la mettre dans la machine à laver avec les autres linges après l’étape du prélavage. Si vous portez une culotte hygiénique pour des pertes vaginales ou pour des fuites urinaires, l’étape de prélavage n’est pas utile.

Le lavage de la culotte menstruelle.

Pour laver sa culotte menstruelle, deux options se présentent à vous : le lavage à la main ou le lavage en machine. Pour le lavage à la main, il suffit de mouiller votre culotte à l’eau tiède après l’étape du prélavage. A frotter délicatement avec du savon doux bien adapté en insistant sur la zone absorbante. Vous pouvez continuer à frotter jusqu’à la disparition totale des tâches. Une fois disparues, vous devez rincer votre culotte abondamment avec de l’eau tiède. En ce qui concerne le lavage en machine, lancez le programme de votre machine sur 30° ou 40°. L’utilisation d’un filet de lavage est conseillé pour garder votre culotte intacte pour de longues années. Il est pourtant possible de la laver avec le reste de votre linge sans rater l’étape du prélavage. Il est recommandé de ne pas utiliser de blanchissant, d’adoucissant, d’eau de javel, de bicarbonate de soude ou de détachant industriel. Le passage à la machine est parfois utile afin d’éliminer les bactéries. Une culotte hygiénique bien lavée et bien entretenue garantit votre hygiène. Elle peut durer le plus longtemps possible et faire son boulot jusqu’au bout.

Le séchage de la culotte menstruelle.

Suite au lavage de culotte menstruelle, optez pour la bonne vieille méthode du séchage à l’air libre sur un sèche-linge ou sur une corde à linge. Le sèche-linge et le radiateur sont à éviter, tout type de lingerie ne supporte pas la chaleur. Le séchage en machine abime la couche imperméable de votre culotte. Il est conseillé de ne pas plier votre culotte menstruelle en deux lors du séchage. Vous devez mettre la partie absorbante bien à plat. Il est conseillé de ne pas laisser sécher trop longtemps votre culotte sous le soleil afin d’éviter qu’elle se sèche trop. Vous pouvez alterner plusieurs culottes menstruelles, si vous mettez une culotte la nuit, vous devez mettre une autre le jour le temps que l’autre se sèche et ainsi de suite. Les bons gestes de lavage et de séchage sont à adopter pour maintenir la qualité de votre culotte menstruelle. Concernant le repassage, les culottes menstruelles n’aiment pas le fer à repasser. La chaleur abîme le tissu imperméable et les qualités d’étanchéité.

Le choix des produits pour l’entretien de la culotte menstruelle.

Pour laver sa culotte menstruelle, il est conseillé d’utiliser des produits bien adaptés. Pour le lavage à la main, privilégiez un savon sain (comme savon artisanal à l’huile de coco) ou une lessive bio. Les lessives trop grasses et celles qui contiennent beaucoup de glycérine sont à éviter, elles diminuent les capacités d’absorption de votre culotte menstruelle. Les lessives industrielles sont également à bannir car elles sont bourrées d’ingrédients chimiques. Ceci évite le dépôt de substances irritantes sur le tissu. Lors de l’étape du prélavage, vous pouvez utiliser quelques gouttes d’huiles essentielles telles que le citron ou l’arbre à thé. Les lessives naturelles permettent de préserver la durée de votre culotte. Les entretiens, les lavages et les séchages bien adaptés favorisent la conservation de la beauté et de la douceur des textiles extérieurs de votre culotte, la conservation des propriétés absorbantes des fibres de votre culotte et l’efficacité du tissu imperméable pour une utilisation plus saine et durable.